L’amélioration continue grâce à la gestion des non-conformités

L’amélioration continue grâce à la gestion des non-conformités
{$excerpt:n}

L’industrie 4.0 se base sur une démarche d’amélioration continue pour maintenir un fonctionnement optimal de votre industrie. Aujourd’hui nous abordons comment la gestion des non-conformités permet de vous inscrire dans le processus d’amélioration continue.

La gestion des non-conformités

Qu’est-ce qu’une non-conformité ?

Une non-conformité est un écart à une exigence :

  • Les normes et référentiels dont la norme s’est engagée à appliquer
  • La volonté de la direction
  • Les exigences formelles des clients (et de l’ensemble des parties prenantes)
  • Les lois et règlements

Il existe deux types de non-conformités, mineure et majeure.

La non-conformité mineure est un écart partiel à une des exigences citées ci-dessus et où les conséquences ne sont pas importantes.

La non-conformité majeure est une exigence qui n’est majoritairement pas respectée dans l’entreprise ou que le nombre de non-conformités sur un même thème est trop important ou encore si un écart partiel a des conséquences importantes pour l’entreprise ou ses parties prenantes.

L’objectif d’un industriel est de viser le 100% conforme mais il est très difficile d’atteindre ce seuil, voire même impossible. En effet, le risque 0 n’existe pas et il existe des sources potentielles d’anomalies dans la conception ou la fabrication ( changement de personnel, nouveau produit, bon maintien de la fiabilité des processus, etc.).

Qu’elles conséquence ont-elles sur votre production ?

Il existe de nombreuses conséquences aux non-conformités :

  • Les surcoûts,
  • Les retards de production,
  • Les retards de livraisons de vos produits,
  • La dégradation de votre notoriété auprès de vos clients.

Cependant, si vous rencontrez des non-conformités il est important de mettre en place des actions correctives (mesures prises pour réduire les non-conformités) et préventives (mesures prises pour éliminer les causes des non-conformités) afin de minimiser les risques.

Comment réagir pour assurer une démarche d’amélioration continue ?

Lorsque vous rencontrez une non-conformité il vous faut mettre en place des actions correctives et préventives le plus tôt possible en s’appuyant sur des démarches de résolution de problème (8D, DMAICS, 6 Sigma, etc.). Dans le but d’avoir un historique et un suivi, vous devez créer une fiche de non-conformités dans laquelle l’incident devra être détaillé au maximum afin d’éradiquer le problème. Ces fiches tenues à jour vont vous permettre de prévenir d’autres non-conformités.

Pour une gestion des non-conformités plus poussée, QUASAR Solutions vous propose le module QS-nc/ac, le module de gestion des non-conformités de la suite QUASAR MES.

QS-nc/ac, le module de gestion des non-conformités de la suite QUASAR M.E.S.

Le module QS-nc/ac permet de suivre et gérer les non-conformités et actions correctives des produits internes ou externes ? Il est basé sur une démarche d’amélioration continue. L’utilisateur peut ainsi déclarer les non-conformités, gérer des plans d’actions en passant par des résolutions de problème 8D ou encore par la création de WORKFLOW tout en générant des alertes automatique. Grâce à ces éléments, l’application assure la composante système de la politique qualité de votre entreprise.

Pour en savoir plus sur le module de gestion des non-conformités QUASAR MES, rendez-vous sur : www.quasar-solutions.fr

The post L’amélioration continue grâce à la gestion des non-conformités appeared first on QUASAR.

Par L'équipe Quasar

Par L'équipe Quasar

Twitter
LinkedIn 0
Facebook 0
Email